Actualité

Rencontre bilatérale avec le Premier ministre de Croatie Andrej Plenkovic

Le Premier ministre Alexander De Croo a rencontré ce jeudi son homologue croate Andrej Plenkovic. Cette rencontre s’est organisée alors que la Croatie et la Belgique célébreront, l’an prochain, les 30 ans de leurs relations diplomatiques. Alexander De Croo et Andrej Plenkovic ont principalement abordé la situation COVID-19 en Europe. Il a notamment été question des conditions dans lesquelles devront s’organiser les séjours à l’étranger cet été.

Le Premier ministre Alexander De Croo a rappelé ce jeudi à Andrej Plenkovic à quel point la Belgique est attachée aux libertés européennes et au marché unique.

Alexander De Croo : « je sais que la Commission européenne est préoccupée par notre interdiction temporaire des voyages non essentiels. Je peux la rassurer : nous ne maintiendrons pas cette interdiction un jour de plus que ce qui est strictement nécessaire pour nous protéger du coronavirus et de ses variants ».

« Je tiens également à souligner que la Belgique garantit actuellement le bon fonctionnement du marché intérieur en préservant les déplacements essentiels et le transport de marchandises», a appuyé le Premier ministre Alexander De Croo tout en rappelant la nécessité d'une plus grande coordination européenne « pour augmenter les capacités de production et pour mieux organiser les prochains rounds de vaccinations contre le coronavirus et ses variants. »

La Croatie et la Belgique sont toutes deux d'accord sur la nécessité de disposer d'un certificat de vaccination européen dans la lutte contre le virus. Néanmoins, ce certificat ne peut être utilisé de manière discriminatoire.

Alexander De Croo : « Je veux être très clair : ce certificat de vaccination doit également être un certificat de test. Il doit considérer un test COVID négatif comme équivalent à une vaccination. Nous ne permettrons pas qu’un certificat de vaccination se transforme en discrimination déguisée. Certainement pas à un moment où nous devrons, dans les prochains mois, combiner à la fois une stratégie de vaccination et une stratégie de test. »

La Commission présentera une proposition la semaine prochaine à ce propos. « Nous l’évaluerons soigneusement. Nous le ferons aussi en termes de sauvegarde des données personnelles. Cependant, nous avons besoin d'un certificat européen pour organiser nos voyages d'été en toute sécurité. Tant du point de vue des voyageurs, que du point de vue des pays de destination qui veulent protéger leurs systèmes de santé. Ainsi, les Belges pourront visiter cet été les belles plages croates et les touristes croates pourront se rendre à Bruges et dans de nombreuses autres villes magnifiques que la Belgique peut compter ».