Actualité

Offensive européenne de la Belgique pour une meilleure approche en matière de vaccin

Le Premier ministre Alexander De Croo plaide avec ses collègues danois, espagnols, lituaniens et polonais pour une meilleure approche européenne en matière de vaccins, notamment en ce qui concerne le pilotage de la production de vaccins. À la veille du sommet européen, il a ainsi adressé un courrier au président du Conseil européen Charles Michel et à ses collègues chefs de gouvernement européens.

« Les producteurs de vaccin ont accompli un travail incroyable au cours de l’année écoulée. Développer en un an plusieurs vaccins efficaces a été un véritable tour de force. Mais le déploiement actuel et les problèmes de production en Europe ternissent tous ces efforts. Il faut vraiment que les choses s’améliorent nettement », a expliqué Alexander De Croo.

Dans le cockpit

« L’Europe ne peut pas se contenter de jouer les notaires et se borner à conclure des contrats. Elle doit aussi être dans le cockpit et prendre les devants sur le terrain. On ne peut répéter le scénario de ces derniers mois lors d’une prochaine pandémie, même dès la deuxième génération de vaccins. L’Europe peut et doit s’améliorer. »

Ces dernières semaines, la Belgique et le Danemark vont aussi élaborer ensemble quelques propositions concrètes pour que l’Europe améliore sa gestion des pandémies. Concrètement, ils proposent notamment la création d’une agence européenne de biodéfense, à l’instar de l’agence américaine (BARDA). Cette agence doit par exemple œuvrer avec les entreprises à augmenter la capacité de production, à mettre en place des procédures d’approbation plus rapides et efficaces et à résoudre rapidement des problèmes inattendus, voire les empêcher.

Pas de « business as usual »

« Il ne s'agit pas de fonctionner en mode ‘business as usual’. En temps de crise, il faut avoir une mentalité beaucoup plus offensive. Il s'agit de faire en sorte que les actions nécessaires se réalisent, getting things done. Cet esprit doit être beaucoup plus présent », conclut le Premier ministre De Croo.