Actualité

Microsoft construit trois data centers en Belgique

La société technologique Microsoft ouvre trois centres de données en Belgique pour permettre aux entreprises et aux pouvoirs publics d'accéder à l'infrastructure de cloud locale. Cet investissement s'inscrit dans le cadre du plan d'investissement pluriannuel de Microsoft dans notre pays, intitulé « Digital AmBEtion ». C’est un nouvel investissement majeur réalisé dans notre pays après ceux annoncés par ArcelorMittal, Volvo Cars, Audi et Google.

Selon IDC (International Data Corporation), le Microsoft Cloud contribuera à générer 31,5 milliards d'euros de revenus nouveaux et à créer plus de 60.000 emplois en Belgique au cours des quatre prochaines années.

Le plan Digital AmBEtion de Microsoft s’articule autour de trois finalités : offrir une infrastructure numérique de premier choix, aider les citoyens à développer leurs compétences numériques et créer un impact social/sociétal durable. En construisant ces nouveaux centres, Microsoft veut permettre aux entreprises et aux pouvoirs publics de stocker et traiter leurs données en Belgique. La localisation des data centers en Belgique sera annoncée ultérieurement.

La Belgique, un pays ouvert au business

Pour le Premier ministre Alexander De Croo, l'investissement de Microsoft montre une fois de plus que notre pays est attractif.

« Microsoft a posé un choix fort en sélectionnant la Belgique comme lieu d'implantation de son prochain ensemble de centres de données. Cet engagement s'accompagne d'investissements qui consolideront notre compétitivité numérique tout en créant de nouvelles opportunités économiques dans tout le pays, des opportunités qui profiteront à tous les acteurs de notre écosystème. Ces dernières semaines, la Belgique a prouvé à plusieurs reprises qu'elle pouvait jouer un rôle de premier plan en Europe, en attirant de nombreux projets porteurs pour l'avenir avec des partenaires solides, mais aussi en mettant son expertise et ses talents au cœur d'une stratégie très claire : l'avenir commence par une économie plus durable, plus numérique et plus inclusive », a expliqué le Premier ministre Alexander De Croo.