Actualité

Le Premier ministre souhaite hisser la cybersécurité parmi les priorités

Le Premier ministre Alexander De Croo veut faire de la Belgique l’un des pays d’Europe les moins vulnérables aux cyberattaques. Il a tenu ces propos lors d'une visite chez Ranson, un producteur de matières premières de boulangerie à Harelbeke, victime d'une cyberattaque en 2019. Demain, le Conseil national de sécurité se penchera sur une nouvelle stratégie de cybersécurité pour notre pays.

Toutes les formes de cybercriminalité sont en hausse. Le point central de signalement CERT.BE a enregistré en 2020 une augmentation de 66 % du nombre de signalements de cyberattaques en Belgique. Or, le nombre réel de cyberattaques en Belgique est nettement plus élevé encore car, trop souvent, les particuliers et les entreprises ne signalent pas qu'ils ont été victimes d'un cyberincident. Chaque jour, plus de 12.000 messages sont rapportés à suspect@safeonweb.be.

Une enquête récente auprès de CEO belges a également révélé que la cybercriminalité reste dans le top 3 des formes de criminalité les plus fréquentes. Sept CEO sur dix considèrent également les cyberattaques comme une menace pour les perspectives de croissance de leur organisation, et près d'un tiers se disent « extrêmement préoccupés » par les cybermenaces.

Demain, le Conseil national de sécurité examinera une nouvelle stratégie nationale en matière de cybersécurité, qui portera sur les risques et les menaces actuels et futurs. L'objectif est de hisser la Belgique au rang des pays les moins vulnérables d'ici 2025.