Actualité

Le Premier ministre Alexander De Croo a une discussion en ligne avec des étudiants

Le Premier ministre Alexander De Croo s’est entretenu ce mercredi 10 février avec des représentants des étudiants des universités et hautes écoles de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie. Lors d’une discussion ouverte, il a répondu à leurs questions et a écouté leurs préoccupations.

Du côté flamand, la quasi-totalité des universités et hautes écoles étaient représentées via l’Association flamande des étudiants (Vlaamse Vereniging voor Studenten) et du côté wallon, la présidente de la Fédération des Étudiant.e.s Francophones (FEF), Chems Mabrouk, a été déléguée pour représenter les différentes hautes écoles et universités.

Discussion ouverte

Ce fut une discussion tout à fait ouverte où aucun sujet n’a été éludé. La question du bien-être psychologique a notamment été évoquée. Selon leurs propres enquêtes, les étudiants savent que bon nombre d’entre eux éprouvent de réelles difficultés. Ils sont aussi très préoccupés par l’impact financier du coronavirus, bon nombre d’étudiants jobistes ayant perdu leur emploi à cause de la crise.

Le Premier ministre a expliqué comment les décisions étaient prises en Comité de concertation et quelle était leur base scientifique. Il a aussi évoqué la mission confiée au groupe d’experts d’établir une trajectoire jusqu’à l’été. Le gouvernement s’est engagé à accorder une attention particulière aux jeunes et aux étudiants.

Besoin de contact

« Ce dont les étudiants ont le plus besoin, ce sont davantage de contacts. Mais c’est justement très risqué maintenant. Dès que les personnes les plus vulnérables de la société seront vaccinées, la situation sera tout autre, y compris pour les étudiants. Notre discussion a été ouverte et productive, et nous avons convenu de rester en contact étroit », a expliqué Alexander De Croo.