Actualité

Le gouvernement fédéral joue la carte du rail

Eerste Minister Alexander De Croo en Minister van Mobiliteit Georges Gilkinet brachten deze morgen een werkbezoek aan de nieuwe spoorinfrastructuur voor goederentreinen in en rond North Sea Port, in Gent. De federale regering en Infrabel investeren er in een betere ontsluiting van de haven om meer goederen via het spoor in plaats van via de weg te vervoeren. Het bezoek kadert in de ambitie van België om het goederenvervoer per spoor op te trekken van 9 naar 16 procent tegen 2030.

Le développement du transport par rail diminue le nombre de camions, soulage le réseau autoroutier et assure un trafic plus fluide et plus rapide, également essentiel pour l’essor de l’activité économique. Le gouvernement fédéral et la Commission européenne comptent y investir encore davantage. Le plan national de relance et de résilience, destiné à durabiliser notre économie et à la reconstruire après la crise sanitaire, mise largement sur le rail.

Entre 2022 et 2024, des investissements supplémentaires à hauteur d’un total de 33,5 millions d'euros seront investis dans l'infrastructure ferroviaire du North Sea Port et sa zone alentour. Ils favoriseront l’accessibilité du port et permettront des exportations plus écologiques. Arcelor Mittal, par exemple, qui produira bientôt chez nous l'acier le plus écologique d'Europe, pourra également l'exporter de manière durable.

Le plan de relance fédéral et européen prévoit 131,4 millions d'euros pour le rail flamand, principalement dans les ports d'Anvers, de Zeebruges et de Gand, et 45,6 millions d'euros pour les chemins de fer wallons.

Mobilité verte

Alexander De Croo, Premier ministre : « Le réseau ferroviaire belge a été l'un des premiers à être développé en Europe. Quand on pense aux trains, on songe souvent aux voyageurs. Mais le rail, c’est aussi l'une des solutions les plus évidentes pour notre industrie et pour le transport de marchandises. Il coche toutes les cases : rapidité, coût et durabilité. Avec ce gouvernement, nous avons fait de la mobilité verte un des piliers de notre politique et un des axes centraux du plan de relance mis en place avec la Commission européenne. L'ambition est claire : doubler le volume du fret ferroviaire en Belgique d'ici 2030. Gand et la connexion avec le North Sea Port illustrent cette ambition ».