Actualité

Le Conseil européen se réunit pour évoquer la gestion de la crise de la COVID-19

Les membres du Conseil européen se réunissent aujourd’hui en vidéoconférence pour aborder la gestion de la crise de la COVID-19. Le Premier ministre, Alexander De Croo, abordera notamment avec les autres chefs d’État et de gouvernement la nécessité d’une stratégie européenne en matière de testing (dépistage) et de vaccination. Il soulignera en outre l’importance de la solidarité européenne et de la libre circulation du matériel médical au sein de l’Union européenne.

 

Lors du dernier Sommet européen (15-16 octobre), les dirigeants européens ont procédé à un vaste échange d’idées sur les dernières avancées scientifiques et les stratégies nationales de lutte contre la COVID-19. Tous les participants autour de la table ont jugé cette discussion particulièrement utile et ont convenu de la poursuivre de manière régulière en vidéoconférence. La réunion permettra de dégager certaines lignes politiques qui devront être concrétisées à l’avenir tant par la Commission européenne que par les États membres.

En front uni

Le Premier ministre, Alexander De Croo, salue la poursuite de la discussion au plus haut niveau européen. "Le coronavirus ne connait ni langue ni frontière linguistique. C’est pourquoi nous devons faire face à cette crise en front uni. La Belgique, et son économie ouverte et bien intégrée, a tout à gagner à une relance économique sur tout le territoire européen."

"Les décisions relatives à la libre circulation des personnes, des biens et plus particulièrement du matériel médical, et des services doivent se prendre au niveau européen. Nous devons tout mettre en œuvre pour maintenir les frontières ouvertes et assurer le fonctionnement du marché intérieur."

Tests et tracing

La Belgique plaidera également en faveur d'un cadre européen clair pour les tests antigéniques rapides et d'un accès aisé à ces tests pour les États membres. Il est nécessaire d'assurer la reconnaissance mutuelle et le contrôle de l'authenticité des tests COVID. Il s’agit d’un enjeu de grande importance pour le bon fonctionnement du marché intérieur et en particulier pour la fluidité du trafic frontalier.

Dans une même logique, notre pays préconise un Passenger Locator Form européen harmonisé ainsi que l'interopérabilité des applications de tracing entre les États membres et/ou une connexion entre les applications de tracing nationales afin qu'elles puissent fonctionner efficacement dans toute l'Union.