Discours

Introduction annonçant le Plan d'été

Mesdames et Messieurs,

Le Comité de concertation a tracé aujourd’hui les contours d’un vaste Plan « été ». Et ce Plan, on le doit entièrement au succès de la campagne de vaccination.

Près de quatre adultes sur dix en Belgique ont reçu leur première dose de vaccin. Et comme vous le savez, nous sommes en pleine phase d’accélération.

La semaine dernière, 732.000 personnes ont été vaccinées.

Dans les semaines à venir, nous vaccinerons plus d'un million de personnes par semaine.

Ce sont des avancées considérables. Sur une période d’un mois, on peut même parler d’un pas de géant qui est franchi.

Plus le nombre de personnes protégées augmente, moins nous aurons de soucis et, surtout, plus nous retrouverons de liberté.

C'est grâce à l’avancement de la vaccination que nous pouvons, petit à petit, nous diriger vers une vie plus normale.

Pour cela, nous avons prévu ce Plan « été » qui s’appuie sur deux piliers :

  • le taux de vaccination ;
  • et la situation aux soins intensifs.

La première étape importante, nous la franchirons le 9 juin

À ce moment, huit personnes à risque sur dix seront protégées.

Cela représente la moitié de la population adulte dans notre pays. Il s’agit des personnes qui nous ont le plus préoccupés au cours de cette année.

À partir du 9 juin,

  • nous pourrons rouvrir l’Horeca, selon les mêmes règles qu’en terrasse aujourd’hui mais l’heure de fermeture passe à 23h30 à l’intérieur comme à l’extérieur.
  • à cette date, vous pourrez aussi recevoir quatre personnes chez vous (enfants non compris).
  • nous rouvrons également le pan de l’économie qui a souffert le plus longtemps : entre autres les saunas, les salles de fitness, les cinémas et les bowlings. En veillant tout particulièrement à la ventilation, c’est important. Nous levons aussi des restrictions concernant les activités intérieures dans les parcs naturels, les parcs animaliers et les parcs d’attractions.
  • à partir du 9 juin, nous prévoyons aussi la possibilité pour les personnes qui sont en télétravail obligatoire depuis des mois de retourner un jour par semaine sur le lieu de travail. Mais il est important que tout le monde ne revienne pas en même temps. C'est pourquoi nous prévoyons, dans une première phase, des moments de retour avec une capacité limitée à un membre du personnel sur cinq. Pour les petites PME comptant un maximum de dix personnes, la moitié du personnel pourra être présent.  Pour bon nombre de personnes, revoir ses collègues en chair et en os et plus uniquement à travers un écran sera un réel soulagement.

À partir du 9 juin, nous passons aussi à de plus grands événements.

À l’intérieur comme à l’extérieur, tout un éventail d’événements seront possibles allant des représentations culturelles aux spectacles en passant par les rencontres sportives.

Toujours dans le respect toutefois d’un cadre bien précis :

  • le public sera assis pour les événements qui se déroueront à l’intérieur ;
  • le port du masque sera obligatoire, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

À partir du 9 juin, le champ des possibles augmentera de mois en mois.

Tout au long des vacances d’été, pour les événements qui se déroulent à l’intérieur, nous passerons, étape par étape, de 200 à 5.000 personnes au 1er septembre.

Pour les événements en plein air, nous passerons, étape par étape, de 400 participants à 10.000 participants et ce, au plus tôt le 1er septembre.

À la deuxième moitié de l'été – à partir du 13 août – nous voulons également autoriser les grands événements tels que les festivals - sans capacité maximale - pour les personnes qui ont été vaccinées ou testées.

Et je tiens à préciser que les événements qui pourront être organisés à l’intérieur devront respecter un taux d’occupation maximum. Il dépendra de la capacité de la salle. Le but étant de garder des distances de sécurité suffisantes entre les personnes, surtout au cours des premiers mois.

Outre les événements, le Plan « été » concerne d’autres activités comme les camps de jeunes, les fêtes, les réceptions, les mariages et les enterrements.

À chaque fois, le nombre maximal de personnes autorisées augmentera progressivement, avec en ligne de mire une levée de toutes les restrictions le 1er septembre. Pour pouvoir non seulement entamer l’année scolaire sans souci mais aussi reprendre toute notre vie sociale.  

Le 1er juillet, nous poursuivrons aussi l’assouplissement des règles en matière de télétravail.

Comme je viens de le dire, dès le 9 juin, les télétravailleurs pourront retourner sur leur lieu de travail à raison d’un jour par semaine. À partir du 1er juillet, le télétravail ne sera donc plus obligatoire même s’il reste vivement conseillé. 

Mesdames et Messieurs, je vais maintenant conclure.

J’insiste : ce vaste Plan « été » pourra uniquement se déployer si nous gardons le contrôle de la situation dans les hôpitaux, et surtout dans les unités de soins intensifs.

J’entends par là que le Plan « été » ne pourra se poursuivre que si tous les voyants restent au vert. Dans les semaines et les mois à venir, nous continuerons avec le Comité de concertation de suivre de très près la vaccination et, bien sûr, la situation dans les hôpitaux, notamment aux soins intensifs.

Maintenant que la majorité des personnes les plus vulnérables ont été vaccinées, il est temps de passer d’une approche collective à une approche où la responsabilité individuelle prime.

Nous prendrons chacun nos responsabilités en continuant d’appliquer les règles de bases que nous connaissons tous.

Et surtout en veillant à bien ventiler les espaces.

Laissez autant que possible les fenêtre ouvertes : à la maison, à l’école, au travail.

C’est un petit effort qui peut sauver de nombreuses vies.

Le respect des distances, le port du masque et la ventilation sont les trois clés de notre santé.

Et pour finir, je ne le dirai jamais assez : faites-vous vacciner !

Aujourd’hui, en Belgique, pas moins de neuf personnes sur dix de 65 ans et plus se sont fait vacciner.

Je tiens ici à remercier l’ensemble du personnel de santé et tous les bénévoles qui ont apporté leur pierre à l’édifice.

Je voudrais aussi remercier tous les citoyens qui ont accepté de prendre le train de la vaccination et ont permis cette accélération.

Avec ces 90 %, nous comptons parmi les meilleurs élèves européens et mondiaux ; nous pouvons en être fiers.

Cela montre que nous sommes un peuple empreint de bon sens.

Des citoyens qui font confiance à la science et aux faits.

Ce bon sens nous a permis de réduire presque à néant le nombre de patients corona âgés de 65 ans ou plus hospitalisés. Et il nous permettra de profiter d’un été plus léger.

Je vous le dis du fond du cœur : merci à toutes celles qui ont permis cela. Les bénévoles, les soignants et toutes les personnes qui ont accepté de se faire vacciner.