Actualité

Brussels Airport joue la carte de l'aviation durable

Dans les années à venir, Brussels Airport se transformera en un véritable laboratoire de projets visant à rendre l'aviation plus respectueuse de l'environnement. Le projet quinquennal « Stargate » a été lancé aujourd'hui, en la présence virtuelle du Premier ministre Alexander De Croo.

« Stargate » est un consortium de 22 partenaires, qui peut compter sur 24,8 millions d'euros de subventions européennes dans le cadre du Green Deal européen. Brussels Airport joue un rôle de premier plan dans le consortium. En témoignent la trentaine de projets concrets d'abord testés à Zaventem, qui seront ensuite déployés dans le reste de l'Europe.

Parmi les points forts du projet : la construction d'une usine de mélange dont l’activité consistera à mélanger du biocarburant à du kérosène afin de réduire les émissions des avions. Brussels Airport deviendrait ainsi le premier aéroport au monde où cette opération est réalisée sur place. En outre, Brussels Airport entend atteindre l’objectif des 100 % de véhicules électriques (ou à hydrogène) sur le tarmac. Il ambitionne par ailleurs d’installer des panneaux solaires supplémentaires et veut lutter contre les nuisances sonores.

De nouvelles technologies durables

Le Premier ministre Alexander De Croo soutient le projet et a réagi lors d’ une intervention virtuelle.

Alexander De Croo, Premier ministre : « La crise du coronavirus nous offre aussi l’opportunité de fonctionner autrement, mieux et surtout plus durablement qu’avant. L'aviation est trop souvent perçue comme un problème alors que le secteur peut aussi faire partie de la solution pour tendre vers une Europe climatiquement neutre d'ici 2050. Telle est la ligne de conduite de ce projet à l'aéroport de Bruxelles-National, qui entend créer un laboratoire pour les nouvelles technologies durables tout en favorisant les partenariats. »