Actualité

Alexander De Croo: "Pas de place pour les discours haineux ni le racisme"

"Dans notre société, il n'y a de place ni pour les discours haineux, ni pour le racisme débridé. L'incitation à la haine et à la violence est inacceptable et punissable", a déclaré à la Chambre le Premier ministre Alexander De Croo.

Le Premier ministre Alexander De Croo a reçu plusieurs questions en séance plénière de la Chambre au sujet de la chasse à l'homme pour retrouver le militaire lourdement armé. Le Premier ministre a exposé la situation qui avait également été abordée au Conseil national de sécurité dans la matinée.

Alexander De Croo, Premier ministre : « Nous avons fait une première analyse au Conseil national de sécurité. La mission qui incombe à la Défense est très claire : il faut impérativement renforcer les procédures et les contrôles internes. Il est inacceptable qu’une personne considérée comme potentiellement dangereuse par nos services de sécurité ait librement accès à des armes ».

Ne pas se laisser diviser

"Les djihadistes, l'extrême droite et l'extrême gauche font tout pour radicaliser leurs adeptes en déshumanisant les adversaires, en tenant une argumentation « nous contre eux », en proférant des menaces de violence physique. Soyons bien clairs : dans notre société, il n'y a aucune place pour les discours haineux ou le racisme débridé, et les appels à la haine et à la violence sont inacceptables. Qu'elle concerne des virologues, des scientifiques ou des opposants politiques, l’incitation à la violence est punie par la loi et en tant que société, nous ne pouvons à aucun moment la tolérer", a déclaré le Premier ministre.